AIG va se séparer de sa filiale d’assurance-vie à Taiwan, 7 firmes intéressées

    L’assureur américain en faillite AIG, désireux de se séparer de sa filiale d’assurance-vie à Taiwan, a reçu sept offres de reprise de la part de fonds d’investissements, dont les américains Carlyle et Oaktree, et de sociétés financières asiatiques, affirme lundi le Financial Times.

    Selon le quotidien financier britannique, qui cite des sources proches du dossier, des fonds d’investissement basés en Asie, tels MBK Partners et Primus Pacific Partners, tout comme les groupes financiers Cathay Financial, China Trust et la société de services financiers taiwanaise Fubon, ont également manifesté leur intérêt pour racheter Nan Shan Life Insurance.

    Nan Shan, dont AIG contrôle 95% mais qui ne fait pas partie de sa filiale d’assurance-vie pan-asiatique AIA, possédait fin juin 2008 quelque 2,3 milliards de dollars américains d’actifs, rapporte le FT. “AIG est peut-être trop optimiste s’il espère tirer 2 milliards de dollars (de la cession de Nan Shan)”, estime cependant un dirigeant d’une banque taiwanaise interrogé par le journal.

    Selon des sources proches du dossier citées par le FT, les autorités taiwanaises, de leur côté, “devraient préférer qu’un acquéreur stratégique local” reprenne Nan Shan, troisième groupe d’assurance-vie de l’île. En février, c’est la société taiwanaise Fubon qui avait racheté au bancassureur néerlandais ING ses activités d’assurance-vie à Taiwan.

    Ayant reçu depuis l’automne plus de 170 milliards de dollars d’aide fédérale, AIG cherche à se séparer d’une partie de ses nombreuses filiales à l’étranger pour rembourser l’Etat. Il avait notamment annoncé la semaine dernière la cession des encours de sa filiale taïwanaise de cartes de crédit, AIG Credit Card Company Limited, pour un montant non précisé.

    AFP