AIG persuade le directeur adjoint de Banque AIG de revenir sur sa démission

    aig-701L’assureur américain AIG a persuadé le directeur adjoint de sa filiale Banque AIG, qui avait donné sa démission il y a un mois, de rester au sein du groupe, afin de limiter ses risques de pertes sur un portefeuille de produits dérivés, a affirmé mercredi le Financial Times.

    Selon le quotidien financier, qui cite des sources internes, la décision de James Shephard, qui sera nommé à la tête de la filiale française, permettrait de dissiper le risque de poursuites judiciaires de ses clients européens sur des contrats de couverture représentant au total 234 milliards de dollars.

    L’assureur avait en effet reconnu fin mars que les démissions de Mauro Gabriele, PDG de Banque AIG, et de son adjoint M. Shephard “pourraient entraîner une augmentation des risques encourus sur les produits dérivés” souscrits par la filiale.

    Le remplacement de ces dirigeants, alors que le régulateur français a menacé de nommer à leur place ses propres représentants, faisait peser le risque d’une rupture des contrats passés entre Banque AIG et ses clients, pour la plupart des institutions financières, explique le FT.

    Banque AIG fait partie de l’activité AIG Financial Products (AIGFP), à l’origine des graves difficultés de l’assureur américain, en raison de sa spécialisation dans les produits financiers complexes, notamment les contrats de couverture contre le défaut de paiement (Credit default swaps ou CDS).

    Selon des sources proches du dossier citées par le Financial Times, M.Gabriele a quant à lui confirmé sa décision de quitter ses fonctions, ne restant en poste que pour assurer une transition en bon ordre.