AIG : L’ex-patron de l’assureur Prudential à la tête de la filiale AIA

L’assureur américain AIG a annoncé lundi la nomination d’un nouveau dirigeant à la tête de sa filiale AIA avant de l’introduire sur la Bourse de Hong Kong où il souhaite lever 23Mds de dollars, selon l’agence financière Dow Jones.

Dans un communiqué, AIG indique avoir choisi Mark Tucker, un ancien responsable de l’assureur britannique Prudential à qui le groupe américain avait tenté de vendre sans succès American International Assurance (AIA) en juin, confirmant une information du Financial Times.

M. Tucker va remplacer Mark Wilson, l’actuel directeur général d’AIA, qui selon des sources informées citées par le quotidien britannique, était opposé à la vente à Prudential. L’assureur avait renoncé début juin à racheter AIA après que le groupe américain eut refusé de diminuer le prix d’achat de 35,5Mds de dollars (29Mds d’euros) à environ 30Mds de dollars.

Des actionnaires de la compagnie britannique jugeaient ce prix, un record absolu dans le secteur de l’assurance, trop élevé et l’augmentation de capital qui aurait été nécessaire pour financer l’achat trop risquée pour Prudential. AIG, touché de plein fouet par la crise des subprimes et nationalisé à 80% en 2008, doit rembourser l’aide reçue par la Réserve fédérale américaine. Au total, les autorités américaines ont débloqué 182,3Mds de dollars d’aides.

L’assureur a indiqué lundi « procéder aussi vite » que possible à la mise en place de son projet d’introduction en Bourse. « Après avoir examiné diverses options pour monétiser l’importante valeur d’AIA, nous avons conclu qu’une IPO était la meilleure option », a déclaré le directeur général d’AIG, Robert Benmosche, cité dans le communiqué.

L’assureur américain ambitionne de récolter une somme record de 23Mds de dollars avec cette opération qui pourrait intervenir fin octobre ou début novembre, a rapporté l’agence Dow Jones, évoquant des sources proches du dossier.

AIG a précisé que MM. Wilson et Tucker travailleraient étroitement ensemble pour permettre « une transition douce entre maintenant et la fin de l’année » avant que M. Wilson ne poursuive sa carrière ailleurs. Ce changement à la tête d’AIA intervient après l’annonce la semaine dernière de la démission de Harvey Golub, président du conseil d’administration d’AIG, ouvertement en désaccord M. Benmosche.

Hong Kong, 19 juillet 2010 (AFP)