AIG conclu la vente de ses assurances auto aux USA au suisse ZFS pour 1,9 md USD

    Le groupe américain AIG, nationalisé à l’automne pour échapper à la faillite, a annoncé jeudi la cession de ses activités d’assurance automobile aux Etats-Unis à son concurrent suisse Zurich Financial Services moyennant 1,9 milliard de dollars.

    AIG, qui cherche à vendre des actifs pour repayer une partie des sommes avancées par l’Etat fédéral, recevra 1,5 milliard de dollars en numéraire et 400 millions de dollars en titres de dette. Le repreneur assumera aussi 100 millions de dette supportée par la filiale vendue. Selon la presse, l’assureur américain MetLife était aussi sur les rangs pour cette cession, qui faisait l’objet de rumeurs depuis plusieurs mois.

    La filiale spécialisée dans l’assurance automobile d’AIG, 21st Century Insurance Group, est basée à Wilmington, dans le Delaware (est des Etats-Unis). Elle sert plus de 2,4 millions de clients aux Etats-Unis. Présente dans tous les Etats du pays, elle a enregistré l’an dernier 3,6 milliards de dollars de primes, dont 2,7 milliards en ventes directes et 900 millions à travers un réseau d’agents indépendants, selon un communiqué. La transaction n’inclut pas les activités spécialisées dans l’assurance des particuliers fortunés, a précisé le groupe américain.

    L’opération devrait être finalisée d’ici le troisième trimestre de cette année, a indiqué de son côté la filiale américaine de ZFS, Farmers Group. Cette dernière, basée à Los Angeles en Californie (ouest des Etats-Unis) et offrant plusieurs produits d’assurance (automobile, immobilier, assurance-vie…), a précisé que ce rachat allait faire du groupe “le numéro un de l’assurance automobile dans plusieurs Etats” américains, dont la Californie.

    “Cette acquisition est une opération gagnante pour les clients de 21st Century”, a ajouté Farmers Group, mettant en avant le fait qu’ils bénéficieront de son réseau d’agents. Cette cession est la plus importante menée jusqu’ici par l’assureur, qui a déjà cédé dix activités, mais n’a récupéré de la sorte qu’une fraction des plus de 170 milliards de dollars apportés par les pouvoirs publics.

    Quelques heures plus tôt, AIG avait annoncé la finalisation de la vente de sa division AIG Private Bank, pour 253 millions de dollars, au fonds d’investissement émirati Aabar. La transaction prévoit par ailleurs que le fonds rachète 55 millions de dollars de prêts internes à AIG.

    AFP