Acquisition : La MACSF se dote du domaine Château Lascombes

Le premier assureur des professionnels de la santé mise sur la diversification d’actifs en s’offrant le premier producteur en volume de l’AOC Margaux.

La Mutuelle d’Assurances du Corps de Santé Français (MACSF) a fait l’acquisition du domaine Château Lascombes, second grand cru classé de Margaux, qu’a possédé le groupe Colony Capital pendant plus de dix ans. Ce dernier n’a d’ailleurs pas chômé pendant cette période, et a véritablement permis de valorisé ce domaine. Acheté par le groupe en 2001 environ 77M d’euros, c’est au prix de 200M d’euros, soit 1% des actifs de la MACSF, qu’a été revendu le domaine à l’assureur. En effet, sous la direction générale de Dominique Befve et au moyen d’une dizaine de millions d’euros, Colony Capital a su le faire renouer avec la qualité qu’il avait perdue, contribuant ainsi à faire augmenter sa valeur.

Ainsi, le domaine représente aujourd’hui un bien meilleur investissement qu’il y a cinq ans, lorsque Colony Capital avait tenté une première fois et en vain de le vendre. En plus des 110 hectares de vigne, du château et du stock de production de 2010, le domaine vend chaque année 500.000 bouteilles dans le monde entier, à l’exception du continent africain.

Le rachat du domaine pourrait donc bien constituer une très bonne affaire pour la MACSF, qui était en compétition avec plusieurs autres groupes pour cette acquisition. Par celle-ci, l’assureur diversifie ces actifs dans une valeur sûre et s’offre ainsi une sécurité dans un contexte financier difficile. Ainsi, le domaine viticole est pour le directeur général de la MACSF un “bien réel de grande qualité” qu’il compte bien continuer à développer et à améliorer “dans l’intérêt de nos sociétaires et dans le respect du travail déjà réalisé par les équipes dirigées par Dominique Befve”. C’est donc un investissement à long-terme que vient de réaliser l’assureur, qui pourrait se révéler très profitable, surtout si les prédictions de Jean-Romain Lhomme, président du conseil d’administration de Colony capital cité dans lefigaro.fr se vérifient. Pour lui, le prix de la bouteille devrait croître ces prochaines années, tandis que le prix de revient resterait stable.