Cession : HSBC en discussion pour la vente de sa part dans Ping An Insurance

La banque HSBC a annoncé lundi être en discussion pour la vente de sa participation dans le groupe chinois Ping An Insurance, numéro deux de l’assurance-vie en Chine en termes de montant de primes.

HSBC, cotée à Londres et Hong Kong, indique avoir « été approchée concernant sa participation et confirme mener des discussions qui peuvent, ou non, mener » à la vente de sa participation de 15,57% dans Ping An, acquise en 2002, avant que l’assureur n’entre à la Bourse de Hong Kong.

Cette participation fait de HSBC le plus gros actionnaire de Ping An, dont la capitalisation boursière est de 403Mds de dollars de Hong Kong, soit environ 40,7Mds d’euros ou 52Mds de dollars US.

La banque n’a pas précisé le nom de la partie intéressée. Mais la publication Hong Kong Economic Journal cite des sources avançant le nom du milliardaire thaïlandais Dhanin Chearavanont, propriétaire du groupe Charoen Pokphand.

HSBC se défait actuellement de ses actifs jugés non stratégiques pour doper sa rentabilité. La banque doit également mettre de côté des centaines de millions de dollars de provision, en raison des enquêtes des autorités américaines sur le blanchiment d’argent sale. Elle a pour le moment mis de côté 1,5Md de dollars US pour répondre à des amendes éventuelles.

Ping An a terminé la séance en baisse de 1,93% à 58,45 dollars HK à la Bourse de Hong Kong. HSBC était pour sa part en hausse de 2,32% à 609,6 pence vers 13H10 GMT à la Bourse de Londres.

« Sa participation vaudrait 9,17 milliards de dollars (US) au cours actuel, près de six fois le prix que la banque a payé pour son investissement il y a dix ans », ont souligné les analystes de Killik dans une note. « Une vente de cette part signifierait un gain significatif en capital et serait positive pour les ratios » de HSBC, saluent-ils.

HSBC possède d’autres participations significatives en Chine. La plus mportante d’entre elles est sa part de plus de 19% dans la Bank of Communications (BoCom), l’un des principaux établissements du pays. Elle possède également 12,8% dans la Industrial Bank.

Dans le cadre de son programme de cessions, HSBC avait vendu en mars ses activités d’assurance générale à Hong Kong, Singapour, en Argentine et au Mexique au français Axa et à l’australien QBE. Elle envisage aussi de vendre sa participation de 18% au sein du groupe de services financiers et d’assurance vietnamien Bao Viet.

Hong Kong, 19 novembre 2012 (AFP)