Acquisition : Foncière Paris France va rejeter la nouvelle OPA d’Allianz et Covea

Foncière Paris France devrait rejeter la nouvelle offre d’offre publique d’achat (OPA) à 110 euros par action des assureurs Allianz et Covea, agissant via leur holding Paris Hôtels Roissy Vaugirard (PHRV).

« Foncière Paris France constate que les termes de l’offre ainsi relevés (de 10%, ndlr) demeurent largement sous-évalués par rapport à la valeur intrinsèque de la société », indique la société dans un communiqué. « Un conseil d’administration de la société sera convoqué dès qu’il aura été saisi officiellement de ce nouveau projet d’offre aux fins d’émettre son avis motivé », précise Foncière Paris France.

A 14h45 (13H45 GMT), l’action Foncière Paris France bondissait de 6,35% à 108,00 euros à la Bourse de Paris. Le nouveau prix proposé par PHRV valorise l’ensemble de la société autour de 190M d’euros. Le PDG de Foncière Paris France Jean-Paul Dumortier a déclaré à l’AFP que « cette nouvelle offre traduit un certain désarroi en la relevant avant même que le collège de l’Autorité des marchés financiers (AMF) décide d’admettre comme valable la première proposition de 100 euros ».

Le 16 novembre dernier, en réponse à cette OPA hostile, le conseil d’administration de Foncière Paris France avait proposé un projet d’Offre Publique de Rachat d’Actions (OPRA) portant sur 25% du capital au prix de 117 euros par action qui sera soumis au vote des actionnaires convoqués en assemblée générale, le 8 décembre 2011.

Amadouer la direction

Libellée en numéraire, l’offre relevée dans l’espoir d’amadouer la direction de la foncière qui jugeait leur proposition initiale insuffisante, porte sur la totalité du capital de la foncière, selon un communiqué diffusé par PHRV dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle ne peut donc, plaide cette holding, se comparer au contre-feu allumé par la direction de Foncière Paris France, qui avait proposé la semaine dernière de faire racheter par la société un quart de son propre capital au prix de 117 euros par titre.

La direction de Foncière Paris France s’oppose depuis le début à l’offre de PHRV qu’elle juge opportuniste et effectuée à un prix trop bas. PHRV est une société holding détenue à 31,4% chacun par Allianz et Covea et à 31,1% par la société cotée Cofitem-Cofimur, elle même dans l’orbite des deux assureurs. Avant même le lancement de son offre, ce trio détenait plus de 24% du capital de la foncière, via Cofitem-Cofidur (18,52%) et PHRV (5,85%).

Paris, 25 nov 2011 (AFP)