AIG lance « EnviroPro » pour protéger les entreprises face aux nouveaux risques environnementaux

    A l’occasion de la semaine EPBRS du 17 au 21 novembre organisée à Paris dans le cadre de la présidence française de l’Union Européenne sur le thème « Biodiversité et entreprises », AIG Europe S. A. souhaite rappeler l’existence en France de son offre “EnviroPro” spécialement destinée aux industriels soucieux de couvrir les risques environnementaux liés à leurs activités.

    Anticipant les évolutions réglementaires récentes cette solution innovante d’AIG, première alternative indépendante du pool de co-réassurance Assurpol, constitue aujourd’hui une vraie référence sur le marché de l’assurance.

    Le succès croissant d’ « EnviroPro » s’inscrit dans un contexte particulièrement porteur. La jurisprudence « Erika » avait déjà amorcé une prise de conscience du risque accru pour les industriels d’une mise en cause pour préjudice écologique devant les tribunaux civils. Avec le Grenelle de l’Environnement et l’adoption par la France le 1er août 2008 de la loi de transposition de la directive européenne 2004/35/CE sur la prévention et la réparation des dommages environnementaux, ce marché de niche est appelé à se développer fortement dans les prochaines années.

    Cette loi en faveur de la protection des espaces naturels et du patrimoine commun, dont le décret d’application devrait paraître d’ici la fin d’année, installe concrètement pour les industriels le principe « pollueur payeur » mais dans une vision très originale.
    En effet, une autorité administrative compétente (probablement le préfet) pourra désormais demander aux entreprises de réparer les dommages causés à l’environnement, non pas simplement sous forme d’amendes ou d’indemnisations, mais aussi en réintroduisant des espèces naturelles détruites ou encore en procédant au nettoyage et à la dépollution des sols et des rivières.

    « Le risque zéro n’existe pas. Comme pour l’incendie, les entreprises ne sont jamais totalement à l’abri d’une pollution impactant l’environnement. Alors que les contrats d’assurances traditionnels se focalisent sur l’indemnisation des tiers et riverains, avec « EnviroPro », AIG offre une garantie « tous risques » comprenant notamment l’ensemble des frais financiers afférents à la réparation « en nature » du dommage causé, un accès privilégié aux meilleurs experts en écologie, ingénieurs et laboratoires spécialisés dans la préservation de la biodiversité, ainsi que les conseils d’avocats en cas de contentieux. » indique Julien Combeau, souscripteur Risques Environnementaux chez AIG Europe.