Stratégie : Klesia construit une Sgam avec FMP et Mutrafer

    Dans le cadre d’une stratégie 2014 tournée vers l’assurance de personne et pour avancer sur le marché de la santé individuelle, Klesia a construit une Sgam appelée « Klesia Assurances » regroupant FMP et Mutrafer.

    Deux ans jour pour jour après la création de Klesia, par regroupement de D&O avec le groupe Mornay, la consolidation – rationalisation continue. L’intégration de la fédération mutualiste parisienne (FMP) dans le Klesia a pris un coup d’accélérateur lors des dernières assemblées générales. En effet, la présidence est revenue à Jean-Louis Vincent, vice-président de Klesia, tandis que la direction générale incombe dorénavant à Christian Schmidt de La Brélie, directeur général de Klesia.

    Pour parvenir à une forme satisfaisante, ce dernier explique justement que la Sgam est la meilleure solution, « plus neutre » car moins marquée que l’UGM ou le Groupement paritaire de prévoyance (GPP), forme dans laquelle était jusqu’à présent inscrit le partenariat avec la mutuelle. La Sgam est baptisée Klesia Assurances.

    Autre nouvelle, Mutrafer, mutuelle d’assurances spécialisée dans le transport, rejoint cette Sgam qui sera officiellement lancée ce 4 juillet. « Avec cette structure, nous sommes ‘transassurantiel’ « , ajoute Christian Schmidt de La Brélie. En effet, avec un groupe de protection sociale, une mutuelle du code de la mutualité, une mutuelle code des assurances et une compagnie d’assurance (Klesia SA), Klesia couvre tous les champs de l’assurance.

    Surtout, Klésia veut avancer sur le secteur de la santé individuelle. « Nous sommes peu équipés sur la partie individuelle, et nous allons travailler au cours du second semestre 2014 sur un véritable partenariat d’opportunités avec un organisme pour l’aider sur sa partie collective et qu’il nous aide sur la partie individuelle », conclut le directeur général du groupe Klésia.

    Le chantier de diversification est donc bien lancé du côté de Klesia, qui a réalisé un chiffre d’affaires en assurance de personnes de 1,260Md d’euros en 2013, soit une hausse de 22%, dont 10 points proviennent de la croissance interne et des gains sur des accords de branche.